Accueil » Actualités » Retour sur les Journées des formateurs 2020 « Former tous et chacun »

Retour sur les Journées des formateurs 2020 « Former tous et chacun »

16 et 17 janvier 2020, BU La Manufacture, Université Toulouse Capitole

Page des #JNFormateursBib

Mot du comité 2020

Depuis plusieurs années, les bibliothèques universitaires, participent pleinement à l’activité de formation des universités. L’évolution du cadre réglementaire relatif à la formation aux compétences informationnelles a en outre accéléré la croissance du volume des formations dispensées par les bibliothèques et diversifié leur contenu. En témoignent, dans un contexte de ressources humaines contraintes, les organigrammes dans lesquels le service formation des usagers s’étoffent d’année en année et les catalogues de formation des bibliothèques dans lesquels les champs couverts par la formation en BU s’enrichissent régulièrement. Moins centrée sur la traditionnelle recherche documentaire et l’utilisation des ressources de la bibliothèque, la formation intègre de plus en plus communément l’identité numérique, la fiabilisation de l’information disponible en ligne, la science ouverte pour ne mentionner que quelques exemples. Les effectifs étudiants grandissant en outre chaque année, les bibliothèques inventent de nouvelles modalités pédagogiques pour répondre à une double injonction : former des étudiants de plus en plus nombreux et satisfaire des besoins très hétérogènes.

A Toulouse, les 16 et 17 janvier 2020, la réunion de plus de 150 formateurs en bibliothèques, venus de l’ensemble du territoire métropolitain et ultramarin, montre l’engagement des bibliothèques de l’ESR sur ce sujet. David Alary, 1er Vice-Président de l’Université Toulouse Capitole, et Bertrand de Lamy, Vice-Président CFVU, ont rappelé, en ouverture, le rôle essentiel joué par les bibliothèques dans la formation des étudiants qu’ils soient en licence ou beaucoup plus avancés. Amaury Daele, professeur associé à la Haute Ecole Pédagogique du canton de Vaud, nous a ensuite exposé les enjeux et la possibilité d’une approche différenciée qui s’adresse à la fois au plus grand nombre et à chaque étudiant.

La période de confinement dans laquelle nous sommes depuis bientôt trois semaines nous conduit à voir ou revoir ces journées sous un nouvel angle. Peu ou pas préparés à une bascule vers le « tout distanciel », nous devons chaque jour réinterroger nos modalités et contenus de formation avec un nouvel impératif : ne pas perdre des étudiants que nous ne voyons plus au quotidien.

Ces journées initiées en 2018, temps d’échanges théoriques et pratiques sont un temps fort de la vie professionnelles des formateurs en bibliothèques. L’ADBU et l’Université de Toulouse Capitole sont heureuses et fières de poursuivre le mouvement en transmettant le témoin à l’Université de Haute-Alsace en 2021.

Retour en images et en vidéos

Jeudi 16 janvier 2020

Ouverture des JNF 2020

par David Alary, 1er Vice-président, Bertrand de Lamy, Vice-Président de la CFVU, Bruno Van Dooren, Directeur du SCD de l’Université Toulouse-Capitole et Véronique Palanché, Responsable de la Commission Pédagogie et documentation de l’ADBU

Conférence introductive – Comment former tous les étudiants et individualiser

par Amaury Daele, Professeur associé Haute École de Pédagogie, Vaud, Suisse, responsable de la Filière des Formations postgrades

Présentation du livre «Décoder les fausses nouvelles et construire son information avec la bibliothèque» sous la dir. de Salomé Kintz

par Cécile Swiatek, Directrice adjointe du SCD de l’Université Paris 2 Panthéon-Assas, Secrétaire générale de l’ADBU

« Chasseur de fake », débats, Ateliers infox, Fabrique de l’info., apprentissages des compétences informationnelles, autant d’actions pilotées par les bibliothèques, universitaires comme de lecture publique. Comment comprendre les mécanismes de l’infox, distinguer science et croyance ? Quelle est la place de la bibliothèque dans la formation aux usagers, quels services mettre en place ? Un accent fort a été mis sur les partenariats et la mutualisation des compétences entre journalistes, enseignants, documentalistes et bibliothécaires. Un ouvrage collectif qui associe réflexion et retours d’expériences.

https://presses.enssib.fr/catalogue/decoder-les-fausses-nouvelles-et-construire-son-information-avec-la-bibliotheque

 

Ateliers thématiques : session 1
  • Atelier A : ZOMBIBLIO, Kit de survie en bibliothèque universitaire

par Lise Dachet, responsable de la formation aux usagers, Bibliothèque universitaire d’Evry-Val d’Essonne

Comment accueillir les nouveaux arrivants en début d’année, et leur faire découvrir leur BU de façon concrète et ludique ? Zombiblio, jeu sur table réalisable en semi-autonomie, propose une réponse à ces questions. Venez découvrir l’activité en y jouant vous-même et en visionnant un court documentaire sur sa mise en place à Evry, puis réfléchir collectivement à la manière dont vous pourriez l’adapter à votre propre environnement universitaire !

>>> Téléchargez la fiche de l’atelier

  • Atelier B : Le Passeport Documentaire : un module d’autoformation en ligne pour découvrir les BU

par Hélène Saada, coordinatrice formation des usagers pour le SCD, Université de La Réunion

Mis en place en 2015, le Passeport Documentaire est un module d’autoformation sur Moodle. Initialement destiné aux étudiants de L1 mais accessible à tous les primo-entrants, son objectif est, à travers une série de vidéos, deux quiz et un QCM final, de découvrir en autonomie le réseau des BU de La Réunion, leur fonctionnement et leurs services. Cet atelier vous propose de revenir sur la mise en place et le fonctionnement d’un tel dispositif avant de vous mettre dans la peau d’un étudiant en réalisant vous-même le module.

>>> Téléchargez la fiche de l’atelier

  • Atelier C – Concevoir une visite gamifiée de sa bibliothèque

par Caroline Sanchez, chargée de formation et référente Pédagogies innovantes, Sorbonne Université

« Voici la section Histoire ; voilà l’ascenseur !  » Parce que les visites de bibliothèque un peu classiques ne sont souvent confortables ni pour les étudiant.e.s, ni pour les formateur.rices, cet atelier vise à réfléchir à leur gamification. Les participant.e.s pourront, grâce à une boîte à ressources, créer leur propre mécanique de jeu pour rendre cet exercice efficace et agréable pour tout.es.

>>> Téléchargez la fiche de l’atelier

  • Atelier D – Objectif TD ! Un exemple de formation de masse individualisée pour les primo-entrants

par Camille Tedesco et Cécile Swiatek, Université Paris 2 Panthéon-Assas

Questionnement sur la mise en place d’un dispositif de masse : comment « industrialiser » une formation sans la déshumaniser ? Proposition de 4 mini ateliers de recueil et d’échanges de bonnes pratiques inspirées des méthodes de construction pédagogique et des techniques d’animation de groupes à Paris 2 pour le dispositif « Objectif TD ! »· L’individu formé : avantages pour le participant de suivre une formation standardisée · L’individu formateur : avantages de faire partie d’une équipe de formateurs indifférenciés · Humaniser sa formation par ses techniques d’animation · Créer un effet de proximité avec des L1.

>>> Téléchargez la fiche de l’atelier

  • Atelier E – Visites actives de primo-entrants déclinées dans les BU de l’UL. D’une bibliothèque pluridisciplinaire de 9000 m² à une bibliothèque d’IUT de 300 m² : calibrer des animations au service d’objectifs pédagogiques communs

par Marianne Bégin et Catherine Bénédic, Direction de la documentation et de l’édition, Université de Lorraine.

Suite à une démarche entreprise participative débutée en mai 2016, 90 agents de la Direction de la documentation de l’université de Lorraine participent aujourd’hui à des visites-parcours découvertes, permettant aux primo-arrivants d’être accueillis en BU avec des dispositifs variés adaptés à la taille des établissements, au nombre d’étudiants et aux acteurs de la formation. Nous vous proposons de travailler à la conception de visites actives au service d’objectifs pédagogiques définis.

>>> Téléchargez la fiche de l’atelier

  • Atelier F – 5000 bacheliers, 50 profs, 5 bibliothécaires

par Nathalie Verdier et Jean-Baptiste Monat, Service de la formation des usagers, SCD de l’université Lumière Lyon 2

Méthodoc est un dispositif mixant présentiel et distanciel. A l’origine, un constat : 5 bibliothécaires-formateurs ne suffisent pas pour former 5000 étudiants de Licence 1 à l’usage de la documentaon ! Transversal, Méthodoc propose des cours en ligne, incluant quelques séquences tournées en vidéomaton (RapidMooc), mais aussi un kit « clé en main » pour les enseignants de méthodologie, qui partagent conducteurs de séances, techniques d’animation et propositions d’évaluation. Méthodoc contribue à faire reconnaître la BU comme partenaire pédagogique au sein de l’Université.

>>> Téléchargez la fiche de l’atelier

  • Atelier G – S’approprier les bibliothèques de manières ludiques

par Léa Constantin, directrice du Département des publics, Lauriane Dumarchapt, formatrice au Centre de ressources Lettres Arts Philosophie et Nathalie Joubert, coordinatrice des formations du Centre de ressources Olympe de Gouges pour le niveau Licence – SCD Toulouse Jean Jaurès, Service de la formation des usagers – SCD de l’université Lumière Lyon 2

La formation des étudiants de L1, toujours plus nombreux, souvent peu attentifs et passifs en cours, aux compétences hétérogènes, est un défi pour les bibliothécaires-formateurs de l’UT2J. Plusieurs dispositifs de formation ludiques, conçus par expérimentations et tests successifs, vous seront présentés : le Passeport documentaire, disposif en trois volets intégré à une UE, le LiburuQuiz, séance complète de formation sous forme de jeu, et Cherchons ensemble, modalité de jeu intégrée à une séance.

>>> Téléchargez la fiche de l’atelier

  • Atelier H – Formations primo-arrivants SCD université d’Orléans : les semaines d’accueil

par Marc Philippot, formateur documentaire et Arnaud Moizard, responsable ingénierie pédagogique – SCD Université d’Orléans.

Règle du jeu : imaginer un dispositif massif de formation pour les primo-arrivants répondant à ces 3 postulats :

– En septembre
– En bibliothèque : 1 heure de formation par groupe de 15 étudiants
– Le scénario pédagogique doit contenir 3 thématiques des JNF (individualisation des parcours ; référentiel de compétences commun ; modalités de validation).

>>> Téléchargez la fiche de l’atelier

Ateliers thématiques : session 2
  • Atelier A : Créer un escape game pédagogique en peu de temps et sans argent, c’est possible ! Retour d’expérience sur la mise en place du jeu « Accusé de plagiat ! »

par Élise Breton, Anne-Louise Hily-Blant et Valentine Verroust, Pôle Formation des usagers, SCD Paris Diderot.

Un escape game ou « jeu d’évasion » a été mis en place à la rentrée 2019 au SCD Paris Diderot afin de sensibiliser les étudiants à la question du plagiat et de la réutilisation des sources. Nous reviendrons sur les objectifs à l’origine de la création du jeu, la façon dont nous l’avons conçu (rapidement et sans budget), l’organisation du dispositif (le plus simple possible pour toucher le plus grand nombre d’étudiants) et les retours que nous avons eus de la part des étudiants et des enseignants.

>>> Téléchargez la fiche de l’atelier

>>> Téléchargez la présentation

  • Atelier B : Découvrez Jkub

par Jean-Michel Maffré de Lastens, responsable du Département de la formation des usagers, Université de Caen Normandie.

Jkub est une plateforme pédagogique qui permet de proposer à tout enseignant-formateur, quelle que soit sa discipline et quels que soient le profil et le niveau de ses apprenants, d’élaborer un jeu pédagogique en ligne, en impliquant ses apprenants dans une démarche de co-construction du savoir. L’objectif final est de tester les connaissances des apprenants de manière ludique. Lors de cet atelier, vous découvrirez le principe et le fonctionnement de la plateforme, tant du point de vue de l’apprenant que de celui de l’enseignant. Vous pourrez tester Jkub et vous mettre dans la peau de l’apprenant en jouant une partie.

>>> Téléchargez la fiche de l’atelier

>>> Téléchargez la présentation

  • Atelier C :  Auto-évaluation des compétences informationnelles et l’indice de recommandation comme mesures d’amélioration continue des dispositifs de formation

par Anna Callejon-Mateu, responsable de formation aux usagers, avec la contribution de Cécile Touitou, Bibliothèque Sciences Po Paris.

L’évaluation et la validation des acquis dans les dispositifs de formation proposés par la bibliothèque de Sciences Po s’appuient sur deux points d’analyse : l’auto-évaluation des compétences informationnelles dans un mode ante/post (norme ISO 16439) et la satisfaction étudiée avec l’indice de recommandation (ou NPS). à partir de notre expérience, nous proposons de partager avec les participants ces méthodes afin qu’ils puissent les appliquer dans leurs évaluations.

>>> Téléchargez la fiche de l’atelier

  • Atelier D :  Évaluer par compétence : pourquoi et comment ?

par Néhémie Henry, responsable de la formation aux compétences informationnelles, Service Commun Learning Center – Université de Haute-Alsace.

L’approche par compétences se développe de plus en plus dans l’enseignement supérieur. Il devient donc nécessaire de réfléchir sur la manière d’évaluer une compétence. Pourquoi et comment construire un dispositif de formation autour des compétences ? Cet atelier, au travers d’un retour d’expérience, aura pour objectif de vous donner quelques conseils pour fonder un dispositif de formation par compétences.

>>> Téléchargez la fiche de l’atelier

>>> Téléchargez la présentation

>>> Téléchargez la sketchnote de Caroline Sanchez

  • Atelier E :  Individualiser les formations aux CI… relevez le challenge !

par Katie Brzustowski-Vaïsse et Elsa Chabrol, Service des formations documentaires, Direction de la documentation – Université de Bordeaux.

L’atelier débutera par une présentation d’un dispositif hybride mis en place à l’Université de Bordeaux qui vise à tenir compte des acquis de chaque étudiant pour proposer un parcours de formation adapté. à partir de cet exemple et de leur propre expérience, les participants travailleront en sous-groupes pour identifier les facteurs de réussite et au contraire les écueils de ce type de dispositif.

>>> Téléchargez la fiche de l’atelier

>>> Téléchargez la présentation

  • Atelier F :  Du groupe à l’individu : le sur-mesure en formation

par Charlène Perrin et Véronique Jamet, Direction des bibliothèques et de la documentation – CNAM.

Comment former notre public aux compétences informationnelles tout en adaptant les parcours et les contenus au profil de l’individu ou du groupe ? C’est à cette question que nous tenterons de répondre lors de cet atelier. Grâce à des retours d’expériences et des échanges de pratiques, le groupe proposera des pistes de travail et pointera également les limites de l’individualisation des formations. La restitution se fera sous forme d’une carte heuristique réalisée par les participants.

>>> Téléchargez la fiche de l’atelier

>>> Téléchargez les cartes heuristiques de l’atelier

  • Atelier G : Quelle(s) collaboration(s) mettre en place pour mieux former ?

par Sandrine Chapoulie, responsable du Pôle référence et formation des publics, Service Commun de Documentation et Yves Cinotti, enseignant et conseiller pédagogique – Université Toulouse Jean Jaurès.

L’objectif de cet atelier est d’aider les participants à repérer les apports d’une collaboration entre formateurs en bibliothèque et conseillers ou ingénieurs pédagogiques. Les participants seront amenés à découvrir les missions de ces collègues qui peuvent les aider à améliorer les formations aux compétences informationnelles. Les participant-e-s produiront une annonce de recrutement qu’ils-elles pourront soumettre à leur directeur-trice du SCD.

>>> Téléchargez la fiche de l’atelier

>>> Téléchargez la présentation

  • Atelier H : Construire ensemble une séquence pédagogique en bibliothèque

Elise Nelson, adjointe au chef de département Formation des publics, BU Sciences humaines et sociales – Université de Lille.

L’atelier permet de construire des séquences pédagogiques, reproductibles dans nos établissements. À partir d’un jeu de cartes, les participants devront imaginer des scénarios co-construits selon un contexte donné intégrant les compétences informationnelles.

>>> Téléchargez la fiche de l’atelier

Vendredi 17 janvier 2020

Ouverture de la seconde journée
Atelier «Référentiel de compétences»

animé par Amaury Daele

>>> Téléchargez la sketchnote de Caroline Sanchez

Échanges autour des posters et des restitutions d’ateliers

L’ensemble des ateliers a donné lieu à des créations de posters.

Les restitutions ont permis aux participants d’échanger le lendemain, à froid, avec les animateurs de tous les ateliers et de nombreux collègues.

Échanges, discussions, retours réflexifs et approfondissements : les restitutions sont un moment pour comparer les pratiques, s’enrichir des idées des autres, partager les siennes, débattre et échanger des contacts !

Débat d’idées «Qui forme tous et chacun ?»

animé par Amaury Daele, avec Sylvie Fayet, directrice de la Bibliothèque universitaire de la Rochelle, Grégory Miura, directeur SCD Bordeaux Montaigne et Bruno Van Dooren, directeur SCD Toulouse 1 Capitole

Clôture des journées

par Véronique Palanché, Commission Pédagogie et documentation, ADBU

Remerciements

Le comité d’organisation des Journées 2020 adresse ses plus sincères remerciements à tous les acteurs des JNF, pour leur motivation à toujours réinterroger et réinventer nos métiers.

Merci au SCD de l’Université de Toulouse Capitole, pour son accueil chaleureux, sa participation scientifique, financière et logistique, et son agilité. Merci à Jennifer Wolfarth et Brigitte Joly pour leur engagement sans faille et leur disponibilité de chaque instant. Merci à Amélie Barriot (URFIST de Toulouse Occitanie) et à Christelle Vallée (Media d’OC) qui ont participé à l’organisation scientifique de cette rencontre.

Merci à Amaury Daele d’avoir nourri nos échanges en nous apportant un socle théorique et en nous faisant éprouver des pratiques.

Merci aux animateurs d’ateliers d’être venus nourrir les échanges et partager leurs expériences.

Merci à l’équipe du SCD de Toulouse Capitole, présente, efficace et souriante. Merci au CAM grâce à qui nous avons vu suivre les journées en direct et les retrouver maintenant.

Merci à l’ADBU d’avoir financé ces Journées, et à la Commission Pédagogie pour son implication et sa participation à la programmation scientifique.

Galerie photo