Les enquêtes en bibliothèque sont particulièrement variées : statistiques (OVE, ESGBU), « maison » (notamment la situation des BU pendant le confinement), internationales (LibQUAL+ ou Library Life Pulse) et ont chacune leur utilité selon leurs caractéristiques. Les grandes bibliothèques, BNF et BPI, disposent de services spécialisés permettant de mener de véritables études sociologiques.

Comment la situation pandémique a-t-elle influencé les enquêtes? Nous a-t-elle contraint à réinterroger nos pratiques, à les faire évoluer ? Ce contexte inédit suppose  de “prendre le pouls” des publics pour adapter son offre, pour collecter les besoins réels. Les méthodes utilisées sont-elles réutilisables en contexte habituel, hors pandémie ? Quel sens leur donner ?

Cette situation a également modifié la temporalité de mise en place des enquêtes et de leur utilisation pour adapter les BU en imposant une quasi-simultanéité qui pose question : le mouvement existait-il déjà auparavant ? Quelle est la finalité derrière cette accélération? N’assiste-t-on pas à une perte de sens?

Dans un contexte où les personnels et les étudiants ont régulièrement été sollicités par des enquêtes au sein des universités mais également, plus ponctuellement, par le MESRI (remontée de données diverses en fonction des injonctions politiques et des débats publics), quelle place occupent les enquêtes des BU ? Comment celles-ci peuvent-elles s’articuler avec la multiplicité des enquêtes menées, garder une visibilité et conserver un rôle stratégique auprès des tutelles?

Cette journée d’étude du 16 novembre 2021 programmée par la Commission Evaluation et Pilotage de l’ADBU se propose donc d’aborder ces problématiques en mettant en regard la variété de ces enquêtes et leur périmètre, local, national ou international.

 

Les inscriptions ouvriront mi-septembre.

Pilotage Visuel JE Enquete

recevez tous les mois les dernières nouvelles de l'adbu !

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.