Accueil » Actualités » Covid-19: situation, France – actions des BU – academic libraries response – 27 avril 2020

Covid-19: situation, France – actions des BU – academic libraries response – 27 avril 2020

Face au Covid-19, la France est en confinement depuis le 17 mars 2020. Cette situation perturbe notre vie quotidienne : étudiants, enseignants, chercheurs, personnel administratif, personnel informatique, bibliothécaires. Nous devons tous faire face à cette injonction de continuité de l’activité, et gérer en même temps notre propre vie personnelle. Retrouvez les grands épisodes de la situation, du point de vue des bibliothécaires académiques (bibliothèques universitaire et de recherche), en CC-BY.
Facing Covid-19, France is under confinement since March 17, 2020. The situation disrupts our daily lives: students, teachers, researchers, administration staff, IT staff, librarian. We all have to deal with this injunction of continuity and manage our own personal lives. Let’s play the episodes from academic librarians point of view, all CC-BY.

Auteurs / Authors : Cécile Swiatek, Gaëlenn Gouret.
Licence Creative Commons

Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Retour à la page de présentation Covid-19 France

 

– English below –

27 avril 2020 – De la prolongation du confinement à l’annonce d’un déconfinement progressif.

Confirmer les mesures prises

Dates de retour des emprunts

Les emprunts sont prolongés jusqu’au 11 mai, et probablement au-delà afin d’éviter d’inutiles difficultés. Les bibliothécaires rassurent les étudiants sur l’absence de pénalité de retard, et commencent à anticiper les processus de retour des documents. Plusieurs questions se posent : comment éviter un afflux massif lors du déconfinement ? comment récupérer les documents empruntés par les étudiants qui ne reprendront les cours qu’à l’automne ? comment délivrer des quitus dans ces conditions ?

Poursuite de la veille documentaire sur le Covid

Le CHU de Lyon poursuit son travail de veille documentaire et lance deux initiatives de veille et d’analyse de la littérature scientifique autour du Covid-19 : LittéCovid & MetaEvidence.
LittéCovid est portée dans sa dimension documentaire par la Documentation Centrale des Hospices Civils de Lyon. Il s’agit d’une revue systématique de la littérature selon la méthodologie PRISMA, adaptée au contexte de publication en continu. Le corpus est sélectionné et analysé par une équipe médicale pluridisciplinaire.

Préparer le lendemain

Un cadre sanitaire national

Le Ministère du Travail met à jour très régulièrement sur son site internet des informations relatives aux obligations des employeurs pour protéger la santé des salariés dans la période actuelle, publie des Fiches conseils métiers et guides pour les salariés et les employeurs, et ouvre une FAQ le 20 avril.

Le Haut Conseil de la santé publique publie le 24 avril un avis qui recense les points essentiels concernant les “mesures barrières et de distanciation physique en population générale face au Coronavirus SARS-CoV-2”.

Préparation des calendriers et des modalités d’examens

La Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation adresse le 21 avril aux responsables d’établissement, aux organisations syndicales et aux organisations étudiantes un courrier sur l’organisation de la fin de l’année dans les établissements d’enseignement supérieur. Les demandes affluent auprès des BU, en vue de permettre des prêts d’ouvrages pour les recherches des doctorants, les travaux académiques des chercheurs, la préparation des cours et les révisions des étudiants. La possibilité d’y répondre, dans les semaines à venir, va dépendre des modalités de déconfinement, qui restent encore à préciser.

Déconfinement : quid des BU ?

Éviter les débordements

L’approche des révisions et des examens amène les étudiants à réclamer la réouverture des bibliothèques universitaires. Toutefois, la réouverture des espaces au public n’est pas forcément à l’ordre du jour : la fréquentation des espaces publics et salles de lecture reste en effet une question sensible. Dans la réflexion sur le déconfinement, l’accès aux espaces est donc à distinguer de l’accès à d’autres services non-statiques, qui risquent moins de favoriser la circulation du virus.
La reprise d’activité sera progressive, avec probablement une forte coloration de travail à distance, et organisée en fonction des priorités sanitaires et des priorités de service.

ADBU : recueil d’éléments pour un vademecum

L’ADBU participe à la préparation de la sortie de crise, en dialoguant avec le cabinet de la Ministre et les acteurs fondamentaux de cette sortie de crise : Conférence des présidents d’université, association A-DGS, DGESIP.
Afin d’éviter des mesures contradictoires liées à un déconfinement mal orchestré, une enquête est lancée le 16 avril auprès des membres de l’association, qui identifient collectivement les points de vigilance propres aux bibliothèques et les sujets sur lesquels ils attendent une recommandation uniforme de la part des pouvoirs publics.

Quatre domaines sont abordés :

  • hygiène et sécurité générale ;
  • questions RH et gestion des équipes ;
  • services aux publics ;
  • services internes.

Cette réflexion collective sur les conditions d’une reprise concertée nourrit un second courrier, adressé le 27 avril par Marc Martinez, président de l’ADBU, aux interlocuteurs de l’ESR. Les échanges se poursuivent à la veille du discours du premier ministre devant l’Assemblée nationale.
Le 28 avril, le premier ministre mentionne dans son discours les bibliothèques de lecture publique, mais cela ne règle en rien la question des bibliothèques universitaires : ces dernières relevant de l’ESR, elles vont s’intégrer dans les plans de continuité et de reprise d’activité (PCA/PRA) des établissements et c’est sur ce point que travaille l’ADBU avec ses partenaires.

Maîtrise de l’information : formation à distance aux compétences informationnelles par les BU et lutte contre les Fake News

Où il est question de maîtrise de l’information

Formation aux compétences informationnelles

A l’approche des périodes de rendus de mémoires, les consultations de tutoriels s’intensifient. Pour les bibliothécaires en charge des formations documentaires, le confinement permet de s’essayer en test “grandeur nature” à de nouveaux outils de webinaires ou de podcast. La classe numérique et le recours aux tutoriels se poursuit donc, dans les établissements qui le proposent ; les modalités varient beaucoup d’un établissement à l’autre.
Certains partagent leur expérience sur les listes de discussion professionnelles (organisation des cours à distance, outils employés) ou s’invitent mutuellement à assister aux formations en ligne qu’ils organisent. Ces retours entre pairs aident les bibliothécaires à ajuster les formats proposés.

Les bibliothèques académiques face aux Fake News

La période de confinement et l’incertitude sanitaire face au Covid-19 sont propices à la diffusion de fausses informations et de théories complotistes. Ce contexte rend de nouveau visible un phénomène bien connu dans le monde de l’information, celui des Infox, ou Fake News, au dépistage desquelles forment les bibliothécaires, grâce à une éducation de l’esprit critique.

L’association EBLIDA a établi un partenariat avec Newsguard, une start-up “chasseur de Fake News” partenaire de nombreuses bibliothèques, qui s’est implantée en France au printemps 2019 et qui emploie entre autres l’intelligence artificielle pour détecter les infox et les grands mythes et les tendances. Depuis le début de l’épidémie, Newsguard recense pays par pays les sites qui publient des infox sur le Covid-19.

Les Presses de l’Enssib ayant ouvert leurs titres à la lecture libre et gratuite, plusieurs ouvrages sont disponibles sur le sujet et alimentent la réflexion des bibliothécaires :

ADBU – programme « Décrypter la désinfo avec ma bibliothèque »

« Décrypter la désinfo avec ma bibliothèque » est un programme de l’ADBU initié le 27 avril 2020, qui propose une analyse de la désinformation via une infographie regroupant rappel de définitions, renvoi vers quelques sites utiles et fiables, outils gratuits accessibles en ligne face aux théories complotistes, rumeurs, fake news, deepfake qui se développent sur Internet. Les bibliothécaires sont invités à enrichir le programme en sélectionnant une infox sur le Covid-19 et à partager leur exemple de déconstruction de Fake News et leur analyse.

 

April 27th 2020 – From the extension of containment to the announcement of progressive deconfinement.

Current academic libraries actions confirmed

Loan return dates

Borrowings are extended until May 11, and probably beyond, to avoid unnecessary difficulties. Librarians are reassuring students that there are no late fees, and are beginning to anticipate the processes for returning materials. Several questions arise: how to avoid a massive influx during the deconfinement? how to retrieve the documents borrowed by students who will only resume classes in the fall? how to issue discharges under these conditions?

Continuation of the documentary watch on Covid

The CHU of Lyon continues its work of documentary monitoring and launches two initiatives to monitor and analyse the scientific literature on Covid-19: LittéCovid & MetaEvidence.
LittéCovid is supported in its documentary dimension by the Documentation Centrale des Hospices Civils de Lyon. It is a systematic review of the literature according to the PRISMA methodology, adapted to the context of continuous publication. The corpus is selected and analysed by a multidisciplinary medical team.

Preparing the next day

A national health framework

The Ministry of Labour regularly updates information on its website on the obligations of employers to protect the health of employees in the current period, publishes Job Tip Sheets and guides for employees and employers, and opens a FAQ online service on April 20.
On 24 April, the French High Council for Public Health published an opinion listing the essential points concerning « barrier measures and physical distancing in the general population from the SARS-CoV-2 Coronavirus ».

Preparation of examination schedules and procedures

The Minister of Higher Education, Research and Innovation sent a letter on 21 April to the heads of institutions, trade unions and student organisations on the organisation of the end of the year in higher education institutions. Requests are pouring in to the BUs, with a view to allowing loans of books for doctoral students’ research, researchers’ academic work, course preparation and students’ revisions. The possibility of responding to them in the coming weeks will depend on the deconfinement arrangements, which have yet to be specified.

Deconfinement: what about the academic libraries?

Avoiding overflows

The approach of revisions and reviews brings students to call for the reopening of university libraries. However, reopening the spaces to the public is not necessarily on the agenda: the use of public spaces and reading rooms remains a sensitive issue. In the reflection on deconfinement, access to spaces should therefore be distinguished from access to other non-static services, which are less likely to encourage the circulation of the virus.
The resumption of activity will be gradual, probably with a strong emphasis on distance working, and organised according to health and service priorities.

ADBU: collection of elements for a vademecum

The ADBU participates in the preparation of the exit from the crisis, by dialoguing with the Minister’s office and the fundamental actors of this exit from the crisis: Conference of University Presidents, A-DGS association, DGESIP (HER Minitry).
In order to avoid contradictory measures linked to a poorly orchestrated deconfinement, a survey was launched on 16 April among the association’s members, who collectively identify the points of vigilance specific to libraries and the subjects on which they expect a uniform recommendation from the public authorities.

Four areas are addressed:

  • general health and safety;
  • HR issues and team management;
  • services to the public;
  • internal services.

This collective reflection on the conditions for a concerted takeover was the basis for a second letter sent on 27 April by Marc Martinez, Chairman of the ADBU, to the ESR’s contacts. The exchanges continued on the eve of the Prime Minister’s speech to the National Assembly on 28 April 2020.
On 28 April, the French Prime Minister mentioned public reading libraries in his speech, but this does not resolve the issue of university libraries: since these libraries are under the responsibility of the ESR, they will be integrated into the institutions’ business continuity and recovery plans and it is on this point that the ADBU is working with its partners.

Information literacy: distance training in information skills by the BUs and the fight against Fake News

Where it’s about information literacy

Information Skills Training

As the submission periods approach, tutorial consultations are intensifying. For librarians in charge of documentary training, the confinement allows them to try out new webinar or podcast tools in « real life » tests. The digital classroom and the use of tutorials is therefore continuing in the institutions that offer it; the modalities vary greatly from one institution to another.
Some share their experience on professional discussion lists (organization of distance learning courses, tools used) or invite each other to attend the online training courses they organize. This peer-to-peer feedback helps them to adjust the proposed formats.

Academic libraries faced with Fake news

The containment period and the health uncertainty surrounding Covid-19 are conducive to the spread of misinformation and conspiracy theories. This context makes visible once again a well-known phenomenon in the world of information, that of « Infox », or Fake News, which librarians train to detect, thanks to an education of the critical mind.

The EBLIDA association has established a partnership with Newsguard, a « Fake News hunter » start-up that partners with many libraries, which has established itself in France in the spring of 2019 and uses, among other things, artificial intelligence to detect Infox and major myths and trends. Since the beginning of the epidemic, Newsguard has been listing country by country the sites that publish infox on Covid-19.

The Presses de l’Enssib having opened their titles to free and open reading, several works are available on the subject and provide food for thought for librarians:

ADBU – program « Cracking down on Fake news with my library »

« Cracking down on Fake news with my library » is an ADBU program initiated on April 27, 2020, which offers a method for analysing disinformation via a handmade infography that includes a reminder of definitions, links to some useful and reliable sites, free tools available online to deal with the conspiracy theories, rumors, fake news, deepfake that are developing on the Internet.

Librarians are invited to enrich the program by selecting an infox on Covid-19 and to share their example of Fake News deconstruction and analysis.

 

 

 

Retour à la page de présentation Covid-19 France