Accueil » Programme général du 47ème congrès de l’ADBU (Lille 17-19 octobre 2017) #ADBU2017

Programme général du 47ème congrès de l’ADBU (Lille 17-19 octobre 2017) #ADBU2017

Programme complet du congrès – version imprimable

Mardi 17 octobre – Assemblée générale et travaux des Commissions

 9h00 – 9h30 : Café d’accueil sur le salon professionnel

 9h30 – 9h40 : Mot d’accueil par Jean-Christophe Camart, Président de l’université de Lille – sciences et technologies

 9h40 – 10h00 : Ouverture du congrès, Christophe Pérales, Président de l’ADBU

10h00 – 11h30 : Assemblée générale ordinaire

  • Rapport moral
  • Rapport financier
  • Rapport des Commissaires aux comptes
  • Orientations stratégiques 2017-2018

11h30 – 12h00 : Ouverture du salon professionnel
11h45 – 12h15 : Agora Ammareal (Salle Agora)
12h00 – 13h30 : Déjeuner dans l’Espace Culture
13h00 – 13h30 : Agora JoVE (Salle Agora)
13h00
– 13h30 : Visite guidée du mobilier La Bureauthèque dans Lilliad (rendez-vous accueil congrès)


13h30 – 16h45 : Travaux des Commissions – bilans d’activité

13h30 – 13h45 : Commission Signalement et système d’information (plénière)

13h45 – 14h00 : Commission Pilotage et évaluation (plénière)

14h00 – 14h15 : Commission Pédagogie et documentation (plénière)

14h15 – 14h30 : Commission Recherche et documentation (plénière)

14h30 – 14h45 : Commission Évolution des métiers et des compétences (plénière)


14h45 – 16h00 : Pause-café & visite du salon professionnel
15h00 – 15h30 : Agora Persee (Salle Agora)
15h30 – 16h00 : Agora Gale a Cengage company (Salle Agora)


16h00 – 16h45 : Travaux des Commissions – échanges et approfondissements
Suite aux bilans d’activité, 45 mn d’échanges avec les pilotes et membres des Commissions

16h45 – 17h15 : Allocution de Pierre Carbone, Doyen de l’Inspection générale des bibliothèques

17h15 – 17h45 : Carte blanche à l’Enssib – Intervention de Yves Alix, Directeur de l’Enssib

 

Mercredi 18 octobre, journée d’étude
Les bibliothécaires, acteurs de la recherche

Les services d’appui à la recherche font partie intégrante des missions dévolues aux bibliothèques universitaires. Ils connaissent un essor important ces dernières années, du fait de l’apparition, avec le numérique, de nouveaux objets de production et diffusion scientifiques (blogs, réseaux sociaux de la recherche, carnets de recherche numérique, etc.), ou de la massification et de la facilité de manipulation accrue d’objets plus traditionnels, comme les données de la recherche.

Contrairement aux supports analogiques, la bonne gestion de l’information digitale impose de penser dès leur production le cycle de vie des objets produits, au risque, très rapidement, de ne plus être à même de les manipuler, de les conserver, d’en maîtriser la diffusion et les réutilisations potentielles. Le numérique change donc qualitativement et profondément la donne, le bibliothécaire ne peut plus être à la fin de la chaîne de la production du savoir.

Les professionnels de la documentation se retrouvent ainsi désormais de plus en plus au cœur des projets de recherche des établissements, là où la science est produite. Acteur reconnu dans le cadre de constitutions de corpus ou de réponses aux appels à projets, le bibliothécaire, s’il n’est pas un chercheur et reste bien un bibliothécaire, n’en est pas moins de plus en plus étroitement associé au processus de la production scientifique, au sein-même des équipes de chercheurs, ou de son évaluation et du pilotage scientifique, à travers son expertise scientométrique.

Ce nouveau positionnement n’est pas sans soulever des questions de divers ordres : comment favoriser l’émergence de collaborations directes avec les chercheurs, comment conduire ces collaborations, comment ensuite, à partir de réussites concrètes, passer à l’échelle pour industrialiser une offre de service pertinente ? Quelles compétences nouvelles sont à acquérir pour ce faire, quelles compétences plus anciennes faut-il réactiver ou revisiter ? Quel regard porter sur le dispositif de « bibliothécaire embarqué » (embedded librarian) dans les équipes de recherche ou celui de « bibliothécaire de liaison » (liaison librarian) ? Comment installer et pérenniser l’appui au pilotage scientifique de l’institution, autour de quels partenariats nouveaux ? Quelle organisation mettre en place dans les services documentaires pour faire face à ces nouveaux enjeux ?

Cette journée d’étude se propose d’explorer et de mettre en perspective ces différentes questions, en les illustrant de brèves études de cas françaises et européennes.

Le hashtag du congrès et de la journée d’étude est #ADBU2017


Programme de la journée d’étude du 18 octobre : matinée

(les intitulés des interventions sont donnés à titre indicatif)

9h00 – 9h30 : Café d’accueil sur le salon professionnel

9h30 – 09h45 : Ouverture de la journée
Allocution de Lionel Montagne, Vice-président en charge de la recherche, université de Lille – sciences et technologies

Présentation de la journée par ses responsables scientifiques, Isabelle Eleuche, Directrice des bibliothèques de l’Université Claude Bernard Lyon 1, Vice-présidente de l’ADBU, et Jérôme Poumeyrol, Responsable du soutien et des services à la recherche à la Direction de la documentation de l’Université de Bordeaux, en charge de la Commission Recherche et Documentation de l’ADBU


9h45 – 10h15
 : Intervention d’ouverture
par Wolfram Horstmann, Directeur des bibliothèques de l’université de Göttingen


10h15 – 10h45 : Fournir des corpus à destination de la recherche à des fins de TDM : le projet CORPUS, BnF
par Emmanuelle Bermès, Adjointe pour les questions scientifiques et techniques auprès du Directeur des services et des réseaux, BnF


10h45 – 11h15 :
 Structurer les services documentaires pour une véritable offre à destination des chercheurs
par Arjan Schalken, Deputy Director and Manager Academic Support, University library, Vrije Universiteit Amsterdam

11h15 – 11h30 : Temps d’échanges et de questions


11h30 – 14h00 : Visite du salon professionnel, agoras et déjeuner
11h45 – 12h15 : Agora OCLC (Salle de conférence)
12h00 – 13h30 : Déjeuner dans l’Espace Culture
13h00 – 13h30 : Agora Europresse – CEDROM-SNI (Salle de conférence)
13h00 – 13h30 : Visite guidée du mobilier La Bureauthèque dans Lilliad (rendez-vous accueil congrès)
13h30 – 14h00 : Agora EBSCO (Salle de conférence)


Programme de la journée d’étude du 18 octobre : après-midi : Études de cas

(les intitulés des interventions sont donnés à titre indicatif)

14h00 – 14h20 : « Remonter le fleuve de l’édition scientifique » quand bibliothèques universitaires et chercheurs nagent à contre-courant : les bibliothèques ont-elles une place avec/à côté des chercheurs pour l’édition en open access ?
Regards croisés Clermont – Bordeaux, par Olivier Legendre, directeur adjoint de la Bibliothèque Clermont Université, et Jérôme Poumeyrol, Responsable du soutien et des services à la recherche à la Direction de la documentation de l’Université de Bordeaux


14h20 – 14h40 :
Gallica au crible de la science des données : l’exemple du Bibli-Lab
par Philippe Chevallier, Responsable des études, Délégation à la stratégie et à la recherche, BnF


14h40 – 15h00 : Projet Corpus Web, construction d’un objet numérique par les chercheurs et les bibliothécaires : entre objet documentaire et outil pour la recherche
par Cynthia Pedroja, Chef de projet gestion des données de la recherche, Sciences Po Paris

15h00 – 15h15 : Temps d’échanges et de questions


15h15 – 16h30 : Visite du salon professionnel, agoras et pause-café
15h30 – 16h00 : Agora Ex-Libris / Proquest (Salle de conférence)
16h00 – 16h30 : Agora Springer Nature (Salle de conférence)


16h30 – 16h50 : Fonte Gaia : chercheurs et bibliothécaires dans les humanités numériques, forger le gai savoir du XXIème
 siècle
par Claire Mouraby, Responsable du projet CollEx – Fonte Gaia, Institut polytechnique de l’université Grenoble Alpes


16h50 – 17h10 : « Trial Search Coordinator »,
 un bibliothécaire au sein du Cochrane Lung Cancer Group
par François Calais, Responsable de la BU Santé, Université de Franche-Comté


17h10 – 17 h30 : Quel rôle pour les bibliothèques dans l’appui au pilotage scientifique ? 
Retour d’expérience de l’université de Bordeaux, Direction de la documentation – Pôle RIPI
par Jérôme Poumeyrol, Responsable du soutien et des services à la recherche à la Direction de la documentation de l’Université de Bordeaux

17h30 – 17h45 : Temps d’échanges et de questions

20h00 : Soirée de Gala à l’Hermitage Gantois



Jeudi 19 octobre, matinée politique

« Ouvrir »

Horaires élargis, promotion de l’open access, médiation culturelle et scientifique : l’ouverture est au cœur de la mission et des valeurs de la bibliothèque, dispositif physique et virtuel de circulation et de diffusion de l’information et des savoirs.

Beaucoup a été accompli en ces domaines depuis dix ans : aujourd’hui, les bibliothèques universitaires françaises ne sont pas loin d’ouvrir 65 heures par semaine en moyenne, comme leurs homologues européennes ; et cet élargissement des horaires va parfois de pair avec une ouverture institutionnelle, à travers des collaborations et complémentarités tissées avec les bibliothèques territoriales.

Des équipements emblématiques de la bibliothèque du XXIe siècle, comme le LILLIAD Learning centre qui accueille cette année le congrès de l’ADBU, illustrent également le souci profond des bibliothèques de faire circuler les savoirs, de décloisonner les métiers et les structures, de faciliter l’inscription de l’université dans son environnement éducatif et socio-économique : espaces de travail collaboratifs, salle d’innovation pédagogique, Xperium, accueil de manifestations scientifiques.

Dans le domaine de l’information scientifique et technique enfin, la récente Loi pour une République numérique et son corollaire, le plan de soutien mis en place par le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation en faveur de l’édition française en IST, ont constitué une avancée décisive pour le soutien aux politiques d’open access.

Les progrès enregistrés sont tangibles, et appréciables.

Comment aller plus loin, à l’heure de la révision programmée de la directive « copyright », des débats suscités par l’initiative de la Max Planck Gesellshaft sur l’open access, et de la volonté affichée de la Présidence de la République d’une ouverture horaire accrue des bibliothèques ?


Programme de la matinée politique

9h00 – 9h45 : Café d’accueil sur le salon professionnel
9h15 – 9h45 : Agora Cairn (Salle Agora)

9h45 – 10h00 : Mot d’accueil, par Nicolas Postel, Premier Vice-président de l’université de Lille – sciences et technologies.


10h00 – 10h20 : Introduction de la table ronde
, par Christophe Pérales, Président de l’ADBU

10h20 – 12h00 : Table ronde animée par Paul Thirion, Directeur de la Bibliothèque de l’Université de Liège – sur le thème « Ouvrir », avec la participation de :

– Marin Dacos, Conseiller scientifique pour la science ouverte auprès du Directeur général de la recherche et de l’innovation, MESRI

– Simon Larger, Chef du département de la stratégie patrimoniale, Sous-direction de l’Immobilier, DGESIP, MESRI

– Sylvie Robert, Sénatrice d’Ille-et-Vilaine et rédactrice du rapport sur l’adaptation et l’extension des horaires d’ouverture des bibliothèques publiques à Ministre de la Culture et de la Communication

– Julien Roche, Directeur de LILLIAD – Learning center innovation – et vice-président de l’ADBU


12h00 – 12h30 :
Allocution de Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (sous réserve)


12h30 – 13h00 :
Clôture du congrès par Christophe Pérales, Président de l’ADBU

13h00 – 13h30 : Visite guidée du mobilier La Bureauthèque dans Lilliad (rendez-vous accueil congrès)


13h00 – 14h30 : Buffet de clôture



Jeudi 19 octobre après-midi : Visites de bibliothèques universitaires lilloises et ateliers #ADBUMétiers


14h00 – 18h00 : Visites de bibliothèques universitaires lilloises

Lilliad Learning center Innovation – Université de Lille – sciences et technologies :
Visite 1 : 14h00 – 15h00
Visite 2 : 15h00 – 16h00

BU Santé – Université de Lille – santé :
Visite 1 : 15h00 – 16h00
Visite 2 : 16h00 – 17h00
Visite 3 : 17h00 – 18h00

Bibliothèque Sciences Po Lille :
Visite 1 : 15h00 – 16h00
Visite 2 : 16h00 – 17h00
Visite 3 : 17h00 – 18h00

Composez votre programme selon vos intérêts et vos disponibilités.
Pour faciliter vos déplacements, un accompagnateur vous guidera jusqu’à chacun des lieux par le métro. Le nombre de places par séance de visite est limité à 20 personnes.

L’inscription aux visites s’effectue ici


14h30 – 16h00 : Ateliers #ADBUMétiers – Bibliothèque de Sciences Po

Atelier 1 : Changer sa manière de communiquer pour faire évoluer son organisation
Cet atelier permettra à un groupe de 5 à 6 participants maximum de s’initier, en s’appuyant sur des situations réelles, sur comment communiquer de manière à éviter blocages et malentendus, si fréquents dans les organisations. Animé par Brigitte Renouf et Olivier Legendre.

Atelier 2 : Des idées UX pour faire évoluer le travail en équipe
Cet atelier, ouvert à un groupe de 10 personnes maximum permettra de découvrir, de manière ludique, quelques méthodes de Design UX permettant d’ancrer un groupe de travail orienté services dans une approche dynamique des besoins des utilisateurs. Animé par Perrine Meershman et Frédéric Desgranges.

Atelier 3 : Apprendre des situations difficiles via l’analyse de pratiques
Co-développement et analyse de pratique sont des méthodes permettant à chacun de revenir de manière réflexive sur une situation professionnelle, et à l’aide de pairs, d’en tirer des enseignements pour mieux comprendre les ressorts d’une situation professionnelle et faire évoluer ses pratiques. Atelier limité à 6 participants. Animé par Nathalie Clot.

L’inscription aux ateliers s’effectuera sur le stand ADBU du congrès (nombre de places limité).



Vous souhaitez prolonger votre séjour à Lille ?

Vendredi 20 octobre

UBIBCAMP Lille 2017 – Lille SHS

 9h00 – 15h00 : UBIBCAMP Lille 2017 – Lille SHS

Deux ans après le premier UBIBCAMP de 2015, le réseau UBIB se retrouve pour travailler à son présent et à son avenir.

  • faire évoluer les canaux d’interactions avec les utilisateurs,
  • développer des services à la recherche, nouvel horizon d’une communication multicanal
  • s’organiser à l’échelle régionale : des plannings et des actions
  • participer à l’évolution des métiers et des compétences par les échanges de pratiques inter-établissements
  • rendre visibles des services dématérialisés
  • s’élargir sans périr
  • gérer l’évolution d’un service en réseau avec les référentiels et pratiques de qualité Marianne
  • [liste non fermée = appel à idées en cours]

Autant de thèmes d’ateliers qui donneront à des échanges et à des livrables concrets… et de manières de fédérer le réseau pour préparer ensemble son évolution.

L’inscription à UBIBCAMP Lille 2017 s’effectue ici

Programme complet du congrès – version imprimable