Accueil » Actualités » Journée d’étude du 49ème congrès de l’ADBU : Tous bibl-IA-thécaires ? L’intelligence artificielle, vers un nouveau service public

Journée d’étude du 49ème congrès de l’ADBU : Tous bibl-IA-thécaires ? L’intelligence artificielle, vers un nouveau service public

Mercredi 18 septembre 2019

Les récents progrès effectués en matière d’intelligence artificielle, et notamment en matière d’apprentissage machine et de traitement automatique du langage naturel, ont permis de franchir un seuil qualitatif et quantitatif dans l’éventail des applications possibles : logiciels de reconnaissance vocale et de traduction en temps réel, voitures autonomes, aide au diagnostic médical… L’intelligence artificielle est essentiellement une intelligence humaine : ses processus d’apprentissage, de mémoire et d’évaluation des situations reposent en dernière analyse sur de l’activité humaine.

Parce qu’elles produisent, signalent ou gèrent de nombreuses données structurées et indexées, les bibliothèques, ont a priori de nombreux atouts en main pour se saisir des opportunités ouvertes par l’intelligence artificielle. Au sein des universités, bibliothécaires et professionnels de l’information sont naturellement au coeur de ce que pourrait être une intelligence artificielle fiable, privilégiant l’exactitude et la véracité des informations. Données bibliographiques, données usagers, corpus numérisés, renseignement en ligne : le potentiel d’application des technologies d’intelligence artificielle aux activités portées par les bibliothèques reste encore largement à explorer. Quelles actions peuvent mener les bibliothèques universitaires françaises pour mettre l’intelligence artificielle au service de leurs usagers et de leurs activités ? Quel positionnement éthique, juridique et humain adopter face à ces technologies dont la pertinence et la fiabilité restent à interroger? Quand l’urgence du quotidien et les ressources à disposition limitent la marge de manoeuvre des établissements, quelle est l’échelle adaptée à la mise en oeuvre de projets ? Quel rôle pour les infrastructures et opérateurs documentaires nationaux ? Quelles compétences et évolutions pour les personnels de bibliothèque ?

La journée d’étude du Congrès de l’ADBU sera l’occasion de (re)découvrir l’intelligence artificielle et ses applications, et d’échanger autour des expérimentations et réalisations menées dans des environnements professionnels proches des nôtres, de l’amélioration de la relation à l’usager à l’automatisation / virtualisation d’une partie de nos activités documentaires. La fin de journée ouvrira le débat sur l’évolution de nos métiers et de nos organisations au prisme de l’intelligence artificielle.


Programme prévisionnel de la journée d’étude

8h30 – 9h00 : Café d’accueil sur le salon professionnel

 

9h00 – 9h45 : Ouverture de la journée

Par Frédéric Boutoulle, Vice-président de la Commission Recherche, Université Bordeaux Montaigne et Hélène Jacquet, Vice-présidente Stratégie et Développement, Université de Bordeaux

Présentation de la journée par ses responsables scientifiques, Madeleine Géroudet, responsable du service bibliothèque numérique, LILLIAD Learning Center Innovation, SCD de l’Université de Lille, en charge de la Commission Recherche et Documentation de l’ADBU, Raphaële Moatti, responsable de l’ESTAC, SCD de l’Université Paris Descartes, en charge de la Commission Signalement et systèmes d’information de l’ADBU et Julien Sempéré, chef de projet Lumen Learning Center, Université Paris Saclay, trésorier de l’ADBU

 

9h45 – 10h15 :  L’intelligence artificielle : comment ça marche ? Définitions et applications

Par Nicolas Roussel, Directeur du Centre de Recherches INRIA Bordeaux-Sud Ouest

 

10h15 – 10h45 : Éthique de l’intelligence artificielle : quels enjeux ?  

par Martin Gibert, Chercheur en éthique de l’intelligence artificielle, Centre de recherche en éthique, Université de Montréal

 

10h45 – 11h45 : L’IA en flash ! A la découverte d’applications et de projets

Lors de cette session sera présentée en mode flash une série d’applications fondées sur des technologies utilisant l’intelligence artificielle (renseignement virtuel, fouille de contenus, production de métadonnées, etc.) :

  • Himanis, HIstorical MANuscript Indexing for user-controlled Search, par Dominique Stutzmann, Chargé de recherche à l’IRHT CNRS
  • IA et fouille de contenus iconographiques patrimoniaux, par Jean-Philippe Moreux, Expert scientifique Gallica, Bibliothèque Nationale de France
  • Patient virtuel Dialogant, par Sophie Rosset et Pierre Zweigenbaum, Directeurs de recherche au LIMSI (CNRS, Université Paris-Saclay)
  • Humanoid robots – Does that mean artificial intelligence?, par Janine Breßler, Technische Wildau Universität

 

11h45 – 13h45 : Visite du salon professionnel et agoras
12h00 – 13h00 : commission SSI (stand adbu)
12h00 – 13h30 : Déjeuner sur le salon professionnel
12h00 – 13h30 : ateliers et échanges avec les porteurs de projets  

Vous pourrez profiter de la pause déjeuner pour approfondir la présentation des applications et échanger avec les intervenants lors d’ateliers interactifs libres autour des quatre projets présentés en fin de matinée.

 

13h45 – 15h15 : L’IA dans la stratégie d’un établissement : de l’expérimentation à la mise en œuvre

Deux retours d’expérience complets dans le domaine de l’administration publique et des bibliothèques :

> Retour d’expérience 1 par Nicole Coleman, Digital Research Architect et research Director, Humanities + Design, Stanford University

> Retour d’expérience 2 : par Luce Lefeuvre, Cheffe de projet Innovation en traitement automatique des langues, Direction de l’Innovation, SNCF

 

15h15 – 16h15 : Visite du salon professionnel et pause-café
15h15 – 16h15 : commission pilotage (stand adbu)

 

16h15 – 17h30 : Table ronde – Métiers, compétences, réseaux : quel futur pour l’intelligence artificielle en bibliothèque universitaire ?

Cette table ronde associera des professionnels des bibliothèques et du monde culturel autour d’une réflexion sur l’impact de l’intelligence artificielle sur nos métiers et sur nos réseaux.

Table ronde animée par Grégory Miura, Directeur du SCD de l’Université Bordeaux Montaigne, avec la participation de :

  • David Aymonin, Directeur de l’ABES
  • Emmanuelle Bermès, Adjointe pour les questions scientifiques et techniques auprès du directeur des services et des réseaux, Bibliothèque nationale de France
  • Jeannette Frey, Directrice de la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne et Présidente de Liber
  • Estelle Caron, Responsable du département Documentation, INA

 

20h00 : Soirée de gala au Château Smith Haut-Lafitte

 


Pour assister à la journée d’étude, deux options :

S’inscrire au congrès de l’ADBU 

Réservé aux adhérents ADBU

S’inscrire à la journée d’étude uniquement

Accessible aux adhérents et non-adhérents