Contexte

L’Université de la Nouvelle-Calédonie est un établissement pluridisciplinaire qui répond notamment aux besoins de formation
et de recherche propres à la Nouvelle-Calédonie. Elle veille à accompagner efficacement les évolutions de la Nouvelle-
Calédonie et à répondre à ses besoins spécifiques. L’UNC, ancrée dans son environnement et sa région, a pour ambition de
promouvoir son activité de recherche sur la base de l’excellence et de la reconnaissance nationale et internationale. Cette
promotion passe par la mise en valeur de ses enjeux scientifiques, de ses capacités d’innovation et de transfert ainsi que par
la qualité des formations qu’elle dispense.
L’UNC mène une politique académique et scientifique dynamique et reconnue. Ainsi l’UNC est lauréate des appels à projets
“Nouveaux cursus à l’université” et “Dispositifs territoriaux pour l’orientation vers les études supérieures” du Programme
d’Investissement d’Avenir 3. Sur le plan scientifique, l’université est lauréate d’un appel à projets très sélectif du schéma
directeur pour la recherche et l’innovation “Horizon 2020” de la commission européenne, ainsi que plusieurs projets financés
par l’ANR.
L’UNC en chiffres, c’est 250 personnels, 3.800 étudiants, 3 départements de formation (Droit, Economie, Gestion ; Lettres,
Langues, Sciences Humaines ; Sciences et Techniques), 1 IAE, 1 IUT, 1 INSPE, 1 CFA, 1 service de la formation continue, 5
équipes de recherche, 2 UMR, 1 école doctorale.
L’UNC, c’est également deux campus dynamiques (Nouville en province Sud et Baco en province Nord), un campus connecté
à Wallis-et-Futuna, des infrastructures modernes (learning centre, installations dédiées à la recherche et aux pédagogies
innovantes, plateaux techniques, studio audiovisuel, Fablab, etc.) des installations sportives de qualité, un accès privilégié à
la vie culturelle et artistique et un environnement et une qualité de travail uniques.
L’UNC est depuis août 2023 lauréate de la troisième vague du très sélectif appel à projets ExcellencES ; son projet « DiversitÉS
», bâti sur sa singularité institutionnelle, son ancrage en Nouvelle-Calédonie et embrassant les diversités, biologiques,
culturelles et linguistiques de Nouvelle-Calédonie, préfigure la trajectoire de son prochain contrat quinquennal avec l’État

Dates clés

Date limite de candidature 24 mai 2024
Prise de poste le 1er septembre au plus tard

Missions

En lien avec la vice-présidente Recherche, les unités de recherche de l’UNC et les directions d’appui concernées (Bibliothèque Universitaire, Direction du Numérique et des Systèmes d’Information, Direction de l’Appui à la Recherche et à l’Ecole Doctorale, Presses Universitaires), il/elle est notamment en charge de :
La coordination et le développement de la science ouverte au sein de l’établissement :
– Déploiement du plan d’action dans le cadre de la feuille de route science et société ;
– Coordination et mise en synergie des trois grandes missions rattachées à la politique « Science et Société », à savoir la science ouverte, la valorisation des résultats de la recherche et la stratégie Science avec et pour la société ;
– Management de projet avec l’ensemble des collègues dont la mission est rattachée à la politique Science et Société ;
– Mise en lien de la politique Science et Société avec les projets spécifiques de
l’Université (DiversitES, Nebelo notamment).
En binôme avec le directeur de la Bibliothèque Universitaire, il/elle est également en charge
de :
L’appui à la science ouverte au sein de l’établissement :
– Mise en œuvre de la politique de l’établissement en matière de promotion de la science ouverte ;
– Déploiement de la politique de l’établissement en matière de valorisation de la production scientifique et d’amélioration de l’identité numérique des enseignants-chercheurs et unités de recherche (IDHAL, ORCID) ;
– Administration de la plateforme d’archives ouvertes institutionnelle (HAL-UNC ;
– Accompagnement au signalement et à l’ouverture des données de la recherche de l’établissement, notamment en accompagnant les équipes de recherche dans l’élaboration de modèles de plans de gestion des données et de la recherche et en coordonnant la mise en place d’ateliers de la donnée délocalisés ;
– Accompagnement au signalement et à la valorisation numérique des presses de l’Université ;
– Participation à la mise en place de revues en open access ;
– Conception ou organisation de formations et d’ateliers personnalisés à destination des doctorants, enseignants-chercheurs et chercheurs en matière d’open access