Contexte

L’Université de la Nouvelle-Calédonie est un établissement pluridisciplinaire qui répond notamment aux besoins de formation et de recherche propres à la Nouvelle-Calédonie. Elle veille à accompagner efficacement les évolutions de la Nouvelle-Calédonie et à répondre à ses besoins spécifiques. L’UNC, ancrée dans son environnement et sa région, a pour ambition de promouvoir son activité de recherche sur la base de l’excellence et de la reconnaissance nationale et internationale. Cette promotion passe par la mise en valeur de ses enjeux scientifiques, de ses capacités d’innovation et de transfert ainsi que par la qualité des formations qu’elle dispense. L’UNC est ainsi lauréate de nombreux appels à projets, parmi lesquels celui de la troisième vague du très sélectif ExcellencES. Son projet « DiversitÉS », bâti sur sa singularité institutionnelle, son ancrage en Nouvelle-Calédonie et embrassant les diversités, biologiques, culturelles et linguistiques de Nouvelle-Calédonie, préfigure la trajectoire de son prochain contrat quinquennal avec l’État.
L’UNC en chiffres, c’est 250 personnels, 3.800 étudiants, 3 départements de formation (Droit, Economie, Gestion ; Lettres, Langues, Sciences Humaines ; Sciences et Techniques), 1 IAE, 1 IUT, 1 INSPE, 1 CFA, 1 service de la formation continue, 5 équipes de recherche, 2 UMR, 1 école doctorale.
L’UNC, c’est également deux campus dynamiques (Nouville en province Sud et Baco en province Nord), un campus connecté à Wallis-et-Futuna, des infrastructures modernes (learning centre, installations dédiées à la recherche et aux pédagogies innovantes, plateaux techniques, studio audiovisuel, Fablab, etc.) des installations sportives de qualité, un accès privilégié à la vie culturelle et artistique et un environnement et une qualité de travail uniques.
La Bibliothèque de l’Université de la Nouvelle Calédonie (BUNC) met en oeuvre la politique documentaire de l’université prioritairement destinée aux étudiants, enseignants et chercheurs. La BUNC propose également ses services aux lecteurs extérieurs. Composée d’une équipe de 14 personnes, elle regroupe quatre bibliothèques – dont la principale- repensée en 2018 comme un centre de ressources et de médiations culturelles, accueillant de nombreux espaces de travail collaboratifs – ouvre 70h/semaine. Elle propose à ses lecteurs des collections sur tous supports : 100 000 livres, 3 000 documents multimédia, 150 revues papier ainsi que plusieurs milliers de revues et ouvrages sous forme numérique.
http://portail-documentaire.univ-nc
La politique de développement des ressources est conçue comme une offre opérationnelle fondée sur les usages, avec un coeur de collection de niveau L, accessible en libre accès et s’adaptant de manière flexible aux besoins des usagers pour l’ensemble des domaines d’enseignement et en appui à la vie universitaire. La documentation électronique est valorisée avec un effort particulier portant sur les livres électroniques accessibles au niveau licence. La documentation de niveau recherche, les ouvrages plus spécialisés et le fonds local patrimonial sont accessibles essentiellement sous forme électronique ou en accès indirect. La politique documentaire, qui s’appuie sur la charte documentaire de l’établissement (en cours de refonte), sera formalisée prochainement sur la base de plans de développement des collections multisupports, par secteur et par public. Le précédent contrat de site, qui s’est achevé en-2023, a abouti à une plus grande visibilité de la production scientifique de l’Université et une meilleure accessibilité aux ressources électroniques par le biais du déploiement d’un portail HAL UNC et le renouvellement du Système d’information documentaire (SIGB Sebina de DM Cultura et outil de découverte EDS d’Ebsco). Enfin, la bibliothèque travaille actuellement à l’amélioration de la visibilité de ses ressources et de ses services sur la base d’un nouveau Portail documentaire, conçu à partir du principe d’utilisabilité et répondant à la nécessaire compatibilité avec les usages mobiles (tablettes, smartphones, etc.).

Dates clés

Poste à pourvoir : 1er octobre 2024
Date de dépôt de l’offre : vendredi 21 juin 2024
Date limite de candidature : vendredi 20 juillet 2024

Missions

Dans ce contexte, l’Université de la Nouvelle-Calédonie recrute un.e bibliothécaire,
responsable du pôle « ressources documentaires » au sein de sa Bibliothèque.
Placé.e sous l’autorité hiérarchique du directeur de la bibliothèque, il/elle est :
Membre du comité de direction de la bibliothèque
Sous l’autorité du directeur de la BUNC et en liaison avec les autres responsables de pôles
(Accueil et médiations, et ingénierie documentaire), il/elle participe au pilotage du service
en tant que membre du comité de direction de la BUNC, contribue à la définition et à la mise
en oeuvre des décisions stratégiques du service, informe et conseille le directeur du service
sur la base d’une veille active dans son domaine d’activité, et contribue à faire évoluer la
culture professionnelle en accompagnant l’équipe dans l’évolution de ses pratiques.
Responsable du pôle des ressources documentaires en charge du développement, du
traitement et du signalement des collections
Il/elle est le garant de son bon fonctionnement, prend part au suivi de l’exécution du budget
et à la gestion du personnel du pôle (1 ASI, 2 BIBAS et 4 magasiniers) et pilote les projets de
développement dans son champ d’activité.
A ce titre, il/elle :
– conçoit, formalise la politique documentaire pour répondre aux besoins des publics
de la BU, et pilote la mise en place des plans de développement des collections ;
– détermine le budget documentaire et sa répartition entre les secteurs d’acquisition ;
– élabore les consignes nécessaires pour les chargé.es de collection et prend en charge
a minima les secteurs documentaires « droit, économie, gestion », et « détente et
découverte» ;
– coordonne et assure pour ses secteurs la valorisation des collections sur support
papier et électronique ;
– assure en coordination avec son adjoint, la sélection et la gestion des ressources
électroniques , les négociation,s avec Couperin, l’UPF à Papeete et les éditeurs des
nouvelles ressources électroniques; le suivi des conventions d’achats groupés dans
le cadre des consortia ainsi que la gestion technique et le suivi des licences des
ressources documentaires électroniques acquises et souscrites par la BUNC ;
– supervise la gestion des abonnements, des périodiques papier et électroniques, et
fournit un appui technique à l’équipe en charge du portefeuille des revues ;
– assume le rôle de coordinateur Sudoc, organise et supervise le circuit des documents
papier et électroniques, leur signalement exhaustif, le traitement documentaire et
la conservation de tous les types de documents entrant dans les collections ;
– pilote les opérations de nettoyage du catalogue, de conversion rétrospective, de
signalement des ressources électroniques (licences nationales, …) ;
– encadre le signalement des thèses électroniques soutenues à l’UNC, assure le lien
avec la Direction de la Recherche et la correspondance STAR-ABES pour la BUNC ;
– participe à la gestion de la plateforme d’archive institutionnelle , à la collecte des
données des publications et à l’enrichissement de l’outil par le développement des
fonctionnalités ;
– contrôle la collecte des fonds, le circuit de leur numérisation en vue de la
constitution d’une bibliothèque numérique de valorisation du fonds local ;
– supervise le prêt entre bibliothèques (PEB) et de la fourniture de documents à
distance (FDD).
Services aux publics et les formations documentaires
– suit l’activité de la médiathèque de Wallis, et encadre le collègue magasinier en
poste à Wallis ;
– participe aux activités de renseignement et d’orientation du public, et aux activités
de la banque de prêt dans le cadre des permanences de service public sur les deux
sites BU et BUESPE ;
– est susceptible de participer aux actions de formation documentaire des étudiants,
à la conception de supports pédagogiques et à l’animation des cours, à la formation
des doctorants à l’information scientifique et technique.