Accueil » Collecte d’images « Espèces d’espaces » | Mode d’emploi

Collecte d’images « Espèces d’espaces » | Mode d’emploi

En parallèle de l’organisation de la journée Espèces d’espaces, nous avons lancé une collecte d’images d’espaces internes en BU : https://photos.app.goo.gl/1dnTmjtyfYjqNGQd7

Plus cette collecte du réel « non-montré » de nos bureaux, salles de réunion, cuisines, bureaux d’accueil vus côté personnel sera diverse, plus l’analyse que nous pourrons en tirer sera riche (outre l’intérêt historique de cette source primaire « ethnologique » que nous sommes en train de constituer).
Nous espérons que vous serez nombreux à pouvoir photographier vos espaces de travail et partager vos clichés… et saurez motiver d’autres collègues autour de vous !
Vous pouvez partager largement le lien vers l’album et le présent mode d’emploi.

Que photographier ?

Les espaces internes en BU  « dans leur jus » sans rangement préalable (sauf si cela est une demande expresse de l’occupant.e/des occupant.es des lieux) :

– bureaux individuels et collectifs – demandez l’autorisation des occupants, le confort passant souvent par une personnalisation des bureaux
– salles de réunion – pas la vue par la fenêtre, mais la disposition des mobiliers, le matériel à disposition dans la salle, son volume…
– les « espaces de communication » : nous entendons par là les tableaux d’affichage, véléda, liège, les bannettes courrier, ce qu’il y a autour des photocopieurs bref, tout ce qui concourt dans les espaces à la circulation de l’information
– les cuisines, espaces de convivialité
– le côté intérieur des banques d’accueil en BU

Comment photographier ?

Sans complexes, avec un téléphone portable ou un appareil photo numérique. Ne cherchez pas à faire « joli » : ce n’est pas un concours d’architecture/de photographie ni un catalogue.
De préférence en couleurs.
Les photos déjà collectées sont représentatives de ce qui offre un intérêt documentaire certain (même s’il paraît peu probable que nous gagnions le prix Nadar)
Pour respecter droit à l’image des personnes, les espaces doivent plutôt être sans occupants – je tiens à disposition une autorisation à faire signer si vous avez des images « habitées »

Faut-il des métadonnées ?

Pas forcément : si vous avez le temps, vous pouvez indiquer sur chaque cliché (cliquez sur i)
– S’il s’agit d’un bureau : partagé/catégorie de l’agent/fonction
– S’il s’agit d’une salle de réunion : qui l’utilise
– pas de métadonnées explicites de lieux et encore moins de noms propres SVP
Nous ne cherchons pas à avoir les métadonnées des lieux, même si certains téléphones géolocalisent les clichés.
A vous de voir à quel point vous voulez pouvoir être ou ne pas être identifiés.

Comment déposer ?

Pour des raisons de simplicité de partage et d’alimentation collective, nous avons fait le choix d’ouvrir, le temps de la collecte, un album Google Photos partagé.
Le lien est ici : https://photos.app.goo.gl/1dnTmjtyfYjqNGQd7
Vous pouvez y déposer vos photos en utilisant la fonction « Ajouter à la photothèque » [icône petit nuage contenant une flèche en haut à droite] ou pour ceux qui ont déjà des comptes Google photos en utilisant l’une des fonctions « ajouter à un album partagé » qui se trouvent dans l’application sur la plupart des téléphones.
Si l’interface ne vous est pas du tout familière, adressez directement vos clichés par Renater file sender https://www.renater.fr/filesender à nathalie.clot [à] univ-angers [point] fr.
Nous ne laisserons  pas les photos dans Google Photos après la journée et chercherons un réservoir à la fois plus sûr, plus durable, plus européen pour pouvoir nous assurer que cette collecte reste dans les archives de l’ADBU.