Accueil » Archives » Elections 2002 : Communiqué de l’ADBU contre le FN

Elections 2002 : Communiqué de l’ADBU contre le FN

Communiqué de l’ADBU

Les directeurs de bibliothèques universitaires contre l’extrême droite

L’ADBU représentant les directeurs et personnels de direction des bibliothèques de l’enseignement supérieur est une association professionnelle qui n’a pas pour vocation de prendre une position politique dans des débats qui ne concernent pas directement l’information documentaire, les bibliothèques et les moyens de transmission de la culture et des savoirs.

Mais la situation créée par le premier tour des élections présidentielles est précisément de celles qui heurtent notre éthique professionnelle et menacent les missions des bibliothèques et des universités.

Nous pourrions traiter cette situation par le mépris tant le programme du Front national est absurde dans un monde désormais décloisonné par les technologies de la communication et des transports.

Mais l’histoire nous rappelle que les situations politiques les plus improbables et les plus anachroniques ne doivent jamais être traitées par le dédain. Il faut réagir et les combattre.

L’extrême droite française ne cache pas une stratégie qui reprend les modèles fascistes européens du récent 20e siècle qui ont combattu violemment la pensée créative et le débat d’idées au profit de la doctrine du parti unique, l’humanisme au profit du sectarisme, la recherche universitaire au profit de la recherche militaire, l’enseignement des humanités au profit de la propagande. Ces modèles ont nié notre héritage culturel commun en détruisant ou en confisquant les œuvres d’art, en brûlant les édifices et les livres témoins du patrimoine de notre civilisation pluriethnique, pluriconfessionnelle et pluriculturelle.

Nous sommes, en tant que bibliothécaires, responsables de la constitution et de la préservation de notre héritage culturel. Nous devons donc nous opposer fondamentalement à la politique du Front national qui évoque aujourd’hui, sans fard, les valeurs que le gouvernement de Vichy a empruntées à Saint-Eloi :  » Travail, Famille, Patrie « .

En tant que fonctionnaires d’un état républicain et laïque qui garanti la liberté de dire et de penser, nous nous devons de défendre notre indépendance intellectuelle et la qualité scientifique de notre mission de conservation et de transmission de la culture et des savoirs. Nous ne laisserons pas s’installer une idéologie qui nie cette qualité et qui brocarde ce statut.

En tant que défenseurs d’une conception humaniste du service public pour l’éducation des citoyens, nous nous révoltons contre les mesures démagogiques qui ont pour conséquence de dégrader le service public des bibliothèques avant de le supprimer, au lieu de maintenir un accès universel et démocratique à la culture et à la science.

Non, la présence de l’extrême droite au deuxième tour de l’élection présidentielle n’est pas un banal point de détail de l’histoire de France.

En conséquence, l’ADBU invite l’ensemble des bibliothécaires de France à aller voter contre M. Le Pen afin de ramener l’extrême droite à sa juste valeur : Rien.

Christian Lupovici

Président de l’ADBU