Programme du congrès 2015

Besançon vu de Chaudannes - CCBY Jean - via Flickr

Besançon vu de Chaudannes – CCBY Jean – via Flickr

Le 45ème congrès de l’ADBU se tiendra du mardi 29 septembre au jeudi 1er octobre 2015 à Besançon.

Le congrès se tiendra au parc des expositions (Micropolis) de Besançon

 

Nous vous donnons ici le programme complet de l’événement.

 

MARDI 29 SEPTEMBRE

9h00 – 9h30 : café d’accueil sur le salon professionnel

09h30 – 9h40 : ouverture du congrès, Christophe Pérales, Président de l’ADBU

9h40 – 10h00 : mot d’accueil de Didier Chamagne, Vice-président délégué au numérique, et Jean-François Girardot, Directeur du SCD – Université de Franche-Comté

10h00 – 11h30 : assemblée générale ordinaire

  • Rapport moral
  • Rapport financier
  • Rapport des commissaires aux comptes
  • Orientations stratégiques 2015-2016
  • Élections : renouvellement du CA

11h30 – 12h00 : ouverture du salon professionnel

12h15 – 12h45 :

Prise de parole sponsor (Agora), Gestion des références, knowledge management, planification des tâches pour le travail en groupe : répondre à ces multiples défis grâce à la solution intégrée CITAVI (Patrick Hilt)

12h00 – 13h30 : déjeuner sur le salon professionnel

13h00 – 13h30 :Prise de parole sponsor (Agora),  Passer à Alma d’ExLibris : projet de réinformatisation ? projet de bibliothèque ? L’expérience de l’Université de Liège 6 mois avant et 6 mois après, Paul Thirion, directeur du Réseau des Bibliothèques de l’Université de Liège, François Renaville, responsable des systèmes documentaires informatisés du Réseau des Bibliothèques de l’Université de Liège

 

13h30 – 17h45 : travaux des commissions

13h30 – 14h15 :Commission Pilotage et indicateurs

14h15 – 15h00 : Commission Recherche et documentation

15h00 – 15h45 : Commission Évolution des métiers et des compétences

15h45 – 16h15 : Pause café & prise de parole sponsor (Agora) = couvrir l’ensemble de l’actualité, accéder à plus de 10 000 sources d’information que l’on soit étudiant, bibliothécaire ou enseignant, le défi d’Europresse, Carine Zanchetta, David Julien, Europresse 

16h15 – 17h00 : Commission Pédagogie et documentation

17h00 – 17h45 : Commission Signalement et système d’information

 

17h45 – 18h15 : allocution de Dominique Arot, Doyen de l’Inspection générale des bibliothèques

18h45 : réception organisée par la mairie de Besançon et le Grand Besançon (cérémonie réservée aux congressistes inscrits), Kursall, Salle Ory

 

MERCREDI 30 SEPTEMBRE

Journée d’étude

E-réputation, empreinte numérique, identité et place des bibliothèques sur le Web

L’inscription de la bibliothèque sur le Web a débuté alors même que ce média s’ouvrait au grand public. Mais comme beaucoup d’autres acteurs de l’imprimé, l’institution documentaire s’est approprié ce nouveau champ par simple réplication de ce qu’elle proposait et donnait à voir d’elle-même dans l’univers des supports analogiques: le site web était conçu comme un dispositif technique redoublant en miroir la bibliothèque sur la Toile.

Or le Web apparaît bien plutôt comme une « machine sociale »[1], ubiquitaire (nomadisme : smartphones, WiFi, 4G), privilégiant certains canaux (en tête desquels la vidéo), organisée en communautés virtuelles, dont les réseaux sociaux constituent les lieux de rencontre, d’échange, de création de valeurs et de savoirs. C’est pourquoi la présence des bibliothèques sur le Net est une nécessité à penser — une présence permanente, rémanente, réactive, virale.

Cette journée d’étude se propose donc d’interroger notre manière d’incarner l’institution documentaire sur le Web au-delà de nos habitudes. E-réputation, empreinte numérique, modalités de valorisation de la bibliothèque, de ses services et de ses contenus sur la Toile : autant d’axes de réflexion qui doivent nous permettre d’envisager des dispositifs rénovés d’intervention dans l’écosystème des usages numériques, et de mieux affirmer notre place dans la chaîne de valeur des savoirs.

Les outils logiciels, toujours plus légers du reste, sont une part de moins en moins déterminante des réponses à inventer : c’est la fonction sociale et politique de la bibliothèque comme outil de médiation des connaissances qu’il convient de réinterroger, pour passer de l’âge de la réplication à l’ère de l’assimilation. Cette prise de conscience doit nous permettre de mesurer l’impact des évolutions à conduire sur les conditions d’exercice de nos métiers, mais également le rôle à jouer dans la construction de la société numérique. Le Web est tout autant que l’espace physique marqué par la territorialité, mais régi par des lois, des règles et des pratiques souvent différentes de celles qui ont cours dans le monde matériel : aussi est-ce aujourd’hui une stratégie d’influence plutôt que de contrôle qui se dessine, permettant de peser sans imposer, d’inciter sans contraindre, de suggérer sans décréter.

[1] “Web Science: An Interdisciplinary Approach to Understanding the Web”, James Hendler, Nigel Shadbolt, Wendy Hall, Tim Berners-Lee, Daniel Weitzner , Communications of the ACM, Vol. 51 No. 7, Juillet 2008, p. 68-69.

 

9h00 – 9h30 : café d’accueil sur le salon professionnel

09h30 – 09h40 : ouverture de la journée par Julien Roche Vice-président, et Grégory Miura, responsable de la commission SSI

9h40 – 10h30 : Faire société avec le numérique : usages, structures et modalités de négociation collectiveAntonio Casilli, Maître de conférences en humanités numériques – Télécom ParisTech / EHESS

10h30 – 11h00 : E-réputation et empreinte numérique: quelles traces laisser sur le Net ?, Rémi Morin, référenceur, Kiwilab (Besançon), agence de stratégie en communication

11h00 – 11h30 : visite du salon professionnel

11H00 – 11H30 :

Prise de parole sponsor (Agora) : Quel positionnement pour un discovery tool dans un contexte consortial ? L’exemple du portail documentaire (EBSCO Discovery Service) Sorbonne Universités, Johnatan Joly, chef de projet portail documentaire

11h30 – 12h10 : Les ressources éducatives libres : quel(s) rôle(s) pour les bibliothèques ?, Colin de la Higuera, Directeur adjoint de l’UMR LINA, Université de Nantes et ancien président de la Société informatique de France

12h10 – 12h30 : visite du salon professionnel

12h15 – 12h45 :Prise de parole sponsor (Agora): Renforcer la visibilité académique de votre institution ? Les nouvelles approches de Scopus (Anne Catherine Rota, Elsevier)

12h30 – 14h00 : déjeuner sur le salon professionnel

 

14h00 – 14h40 : The Institutional Odyssey: Embracing Digital, Perry Hewitt, Chief Digital Officer, Harvard University

14h40 – 15h20 : Appropriation de l’espace numérique par les institutions culturelles: exposition des données et offre de services de médiation, Antoine Courtin, responsable de la cellule d’ingénierie documentaire à l’Institut national d’histoire de l’art

15h30 – 16h20 : visite du salon professionnel

15h45-16h15 :

Prise de parole sponsor (Agora) : L’acquisition d’ouvrages francophones en sciences humaines et sociales sur la plateforme Cairn.info : retours d’expériences et cas pratiques, Thomas Parisot, responsable des relations institutionnelles Cairn.info 

16h2017h00 : Approach of partnering with faculty and students emphasizing the creation of media and learning objects in support of student learning and faculty teaching and research, Rick Luce, Dean of University Libraries, Associate Vice President for Research – University of Oklahoma

 

20h00 : Soirée de Gala à LA RODIA 

Vue Aérienne de La Rodia

Vue Aérienne de La Rodia

Nous vous accueillerons au sein de La Rodia, salle de spectacle dédiée aux musiques actuels dans le nouveau quartier culturel de la cité bisontine qui verra sous peu l’installation du FRAC et d’un conservatoire de musique. Aux pieds de la citadelle et dominant le Doubs nous invitons à nous rejoindre pour un cocktail dinatoire et une animation musicale. Pour en faciliter l’accès, nous mettrons en place un système de navettes depuis le centre ville pour se rendre à La Rodia. Des navettes seront également disponibles pour le retour. Informations pratiques à venir.

Foyer_La_Rodia_650

Le Foyer de la Rodia ouvrant sur la terrasse surplombant le Doubs

 

La privatisation des espaces publics de La Rodia n’étant possible que si vous en êtes mécène, c’est grâce à un soutien exceptionnel d’EBSCO que l’ADBU peut vous faire découvrir ce lieu exceptionnel. Nous remercions ici nos partenaires pour leur engagement.

EBSCO-600x600

 

JEUDI 1er OCTOBRE

Vers un domaine public des données ?

Conformément aux dispositions de la Convention de Berne, les données, comme les faits où les idées, sont de libre parcours : elles échappent en tant que telles au champ de la propriété intellectuelle, même si, particularité communautaire, l’investissement constitutif d’une base de données est quant à lui protégé.

Avec l’assomption du Big data, nouvel Eldorado économique, la tentation est grande aujourd’hui de procéder au contournement des principes de la Convention de Berne, voire à des appropriations ou captations abusives de valeur. Le Web 2.0 et ses milliards de données personnelles plus ou moins sensibles n’échappentpasàcesappétits,nonplusquelesdonnéesproduitesparlesacteurspublics.

Dans ce contexte, comment tout à la fois ne pas brider la promesse de croissance économique portée par l’open data, protéger les données sensibles, et éviter que des acteurs privés ne se livrent à des accaparements abusifs ?

Face à ces dilemmes, la définition positive d’un domaine public des données constitue indubitablement une voie à explorer : elle apporterait à la fois les garde-fous juridiques nécessaires tout en garantissant la libre réutilisation par chacun, particulier ou entreprises, de données produites grâce à l’impôt. À l’heure où au plus haut niveau de l’Etat, des initiatives se font jour en ce domaine, quelle contribution pourraient apporter, à côté des autres acteurs publics, ceux de l’enseignement supérieur et de la recherche ?

 

 9h00-09h30 : café d’accueil sur le salon professionnel

9h30 – 09h45 : Allocution d’ouverture, par Didier Chamagne, Vice-Président délégué au numérique de l’Université de Franche-Comté

9h45–10h30 : Conférence inaugurale : Données et domaine public, état des lieux juridique , par Michèle Battisti, rédactrice en chef de la revue I2D, Information, Données & Documents et auteure du blog Paralipomènes

10h30-11h15 : visite du salon professionnel

10h45 – 11h15 :Prise de parole sponsor (Agora) : Quels usages pour un lecteur d’ebooks avec partage de note ? Ludovic Lautussier (Dawson), avec exemple d’utilisation avancée dans le contenu, Albertine Luginbuhl (Karger)

11h15 – 12h30 : Table ronde – « Construire un domaine public des données : acteurs et propositions », avec la participation de :

– Sylviane Tarsot-Gillery, Directrice générale de la Bibliothèque nationale de France

–  Alain Abécassis, Chef du Service de la coordination des stratégies de l’enseignement supérieur et de la recherche – MENESR

– Renaud Fabre, Directeur de l’information scientifique et technique (DIST) – CNRS

Jérôme Weinbach, Directeur scientifique du programme national cohortes maladies rares RaDiCo

 

12h30 – 13h00 : Allocution de clôture, Monsieur Perica Sucevic, conseiller juridique du SGMAP représentera Monsieur Henri Verdier, Administrateur général des données, Directeur d’Etalab et directeur interministériel du numérique et du système d’information

13h00 – 13H15 : synthèse des travaux par Christophe Pérales

 13h30 – 15h00 : Buffet de clôture

14h00 – 14h30 : Prise de parole (Agora), Visibilité de votre établissement et de vos chercheurs à l’externe, lisibilité à l’interne de vos activités de recherche, identité numérique du chercheur : l’utilisation combinée de Web of Sciences, SAMPRA et InCites 2, Sébastien Vellay Thomson Reuters, Patrick Devos, CHRU de Lille, Université de Lille 2 

 

14h30 – 17h00 – ComCamp (Salle 3-4, Micropolis)

14h30 : introduction du Comcamp, Émilie Barthet (Lyon 3) et Marianne Pernoo (Bibliothèque Diderot de Lyon)

14h40 – 15h00 : retour d’expérience « La com, la BU, et la gouvernance d’un établissement : retour sur 4 années passées à l’UNISTRA », Noélie Plasse, chargée de communication au SCD de l’université de Strasbourg

15h00 – 16h00 : deux ateliers en simultané. Brainstorming général & organisation

16h00 – 17h00 : deux ateliers en simultané. Brainstorming général & organisation

Jeudi 1er octobre – Après-midi culturel

 

Visite 1 : Bibliothèque d’étude et de conservation de Besançon

2 groupes de 20 personnes

– 15h00-16h00 : groupe 1

– 16h00-17h00 : groupe 2

 

Visite 2 : Musée du temps

2 groupes de 20 personnes

– 15h00 – 16h00

– 16h00 – 17h00

 

Visite 3 : BU Santé de l’ Université de Franche-Comté

2 groupes de 20 personnes

– 15h00 – 16h00

– 16h00 – 17h00