Accueil » Archives » COMPTE RENDU DE LA REUNION DU GROUPE DE TRAVAIL DE L’ADBU

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU GROUPE DE TRAVAIL DE L’ADBU

Mercredi 6 mars 2002 à la Bibliothèque de Cujas

Etaient présents : Monique Blondel – Anny Maximin – Jean-Pierre Jacquet – Geneviève Safavi – Philippe Pincon – Stephane Bassinet – MF Rochard

Le travail de réflexion a utilisé des enquêtes ou évaluations déjà existantes, en particulier :

o un tableau élaboré par le SCD de Bordeaux 1

o pour les décomptes de tranches, des évaluations faites à la BU sciences de Grenoble, à la BU de Limoges et à la BIUM.

o Les tarifications individuelles et l’expérience des membres participants

1 – Frais d’envoi des ouvrages

Une étude faite en séance évalue les frais engagés par la bibliothèque qui prête le document. Ces frais se décomposent :

o frais de port,

o frais d’emballage

o facturation ABES pour les messageries

Un ouvrage pèse en moyenne 1kg à Limoges et 1kg200 à la BU de Cujas.

Le prix d’envoi en colissimo suivi est d’environ 7,63 € TTC.

En ajoutant les autres frais, on peut évaluer le prix de revient pour la bibliothèque qui prête le document à :

10 €

(hors frais de personnel)

Un prêt d’ouvrage aller-retour revient donc pour le réseau des bibliothèques à :

20 €

Le groupe préconise une recommandation de facturation entre les établissements de :

7 €

Ce tarif ne concernera que les échanges entre les bibliothèques universitaires.

Pour les extérieurs, la plupart des bibliothèques facture le coût réel.

IMPORTANT : ce tarif est celui facturé par les bibliothèques prêteuses.

L’université de la bibliothèque emprunteuse peut très bien décider de ne répercuter à l’utilisateur final qu’une partie de ces coûts.

Exemple : le SCD de La Rochelle qui emprunte un ouvrage à Limoges payera 7 € de remboursement de frais d’envoi et prendra à sa charge le retour de l’ouvrage pour environ 10 €.

Pour son étudiant, il peut décider de garder le tarif actuel, forfaitaire par ouvrage de 5 €.

2 – Fournitures de photocopies d’articles

La discussion a porté sur les tarifs à appliquer, le facteur « prix de revient » étant moins contraignant car une marge bénéficiaire se dégage pour l’établissement fournisseur.

Il a été rappelé que cette marge servait à financer une partie des revues ou du personnel supplémentaire pour le service.

Le groupe a étudié avec attention les tarifs actuels des BU et constaté que presque tous se situaient entre 4,5 et 5 € la 1ère tranche.

Le groupe a ensuite regardé les tarifs de l’INIST qui utilise actuellement pour les PEB-ABES un tarif par document et non plus par tranche (6 € HT + 1€30 droit de copie).

La discussion a permis de définir trois hypothèses de tarif recommandé :

1ère hypothèse :

o tarif au document, quel que soit le nombre de pages :

tarif recommandé : 6 € (même tarif que l’INIST) mais sans TVA et sans droit de copie)

2ème hypothèse :

o maintien d’un tarif par tranche :

tarif recommandé : 5 € la 1ère tranche

2,5 € l’ensemble des tranches supplémentaires

3ème hypothèse :

o tarification à la page :

tarif recommandé : 0,50 € la page

Ces trois tarifs semblent pouvoir être appliqués.

Cependant, le groupe décide de donner la préférence au 1er tarif, celui qui facture à l’article fourni sans tenir compte du nombre de pages.

Les évaluations financières des établissements ont permis de voir que les bibliothèques universitaires retrouveraient globalement un chiffre d’affaire légèrement inférieur à celui qu’elles ont actuellement.

On peut donc en conclure que, sur une année, chaque établissement devrait s’y retrouver financièrement sans apporter une hausse.

3 – Méthode utilisée pour les envois de prêts entre bibliothèques

Le groupe s’est interrogé sur les moyens de transmission du document en ligne à partir de la forme électronique.

Les éditeurs de périodiques autorisent dans leur licence, avec certaines réserves, l’utilisation de logiciels sécurisés comme ARIEL.

Les avantages sont importants en délai de transmission, prix de revient de l’envoi et confort de travail.

Très intéressés par ces hypothèses, les membres du groupe ont souhaité se revoir lors d’une autre réunion, inviter un représentant de la sous-direction des bibliothèques et proposer une action dans ce domaine.

Cette réunion est fixée :

au 28 mars 2002 à 14h15

à la bibliothèque de Cujas.

D’ici là, les participants auront relu le compte rendu de cette réunion et évalué les conséquences des tarifs proposés dans leur établissement. Une décision définitive pour 2002 pourra être validée.